Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
samedi 15 janvier
Un office solidaire

Contenir la flambée des prix des logements apparaît comme un défi majeur à relever dans le Finistère. Face à un phénomène aussi important, il ne suffit pas de dénoncer ou de se lamenter, il faut agir. C’est ce qu’a fait le Conseil départemental en décidant, à la commission permanente du lundi 7 juin 2021, de se doter d’un Organisme de Foncier Solidaire (OFS) départemental.

« Voilà plus de deux ans que nous travaillons sur ce dossier » explique Jean-Paul Vermot, conseiller départemental sortant, en charge du Logement. « Nous sentions monter des tensions sur le marché de l’immobilier dans certains secteurs, notamment sur le littoral, et une partie de la population éprouvait des difficultés à se loger. » 

Les Organismes de Foncier Solidaire (OFS) offrent une alternative à la propriété des sols, source d’inflation. Leur souplesse en font de véritables 

« couteaux suisses » capables de répondre à de multiples enjeux : réhabilitation du parc ancien, production de logements neufs, régulation foncière... « L’OFS permet à la fois de lancer des opérations immobilières, mais aussi de réduire la spéculation », insiste Jean-Paul Vermot. 

L’OFS départemental se verra doter de deux missions principales. D’une part, il sera chargé de réaliser des opérations d’acquisitions-améliorations dans les secteurs en tension pour contribuer à la réhabilitation du parc existant à des coûts abordables. En effet, le poids des travaux est réparti entre l’OFS et les ménages. 

D’autre part, il engagera des constructions neuves en secteur tendu pour limiter l’impact du foncier. 

Le plan prévisionnel pluriannuel de développement et d’investissement prévoit un financement de 6,2 millions d’euros pour l’acquisition/construction de 640 logements, dont 480 logements livrés en dix ans. 

Concrètement, comment ça marche ? L’OFS acquiert des terrains pour les conserver dans la durée. Sur ces terrains, propriété de l’OFS, des programmes de construction sont engagés pour répondre aux demandes des ménages modestes. Ces logements sont achetés grâce à un bail réel solidaire. Les acquéreurs possèdent le logement mais l’OFS demeure propriétaire du foncier. En cas de vente, la plus-value est limitée par l’OFS afin qu’il soit accessible à des ménages modestes. 

 

Article publié dans le Cap Finistère n° 1359 du 18 juin 2021

 

 




Partager Publier sur twitter