Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
vendredi 28 janvier
Triste été…

C’est un hommage unanime que toutes celles et tous ceux qui le connaissaient ont rendu à Roger Mellouët, décédé le 28 juillet. 
« Par son action, par sa présence, par sa constance, par son attachement à défendre des politiques départementales au service des Finistérien·ne·s et du Finistère, Roger Mellouët était l’un des piliers du Conseil départemental », a regretté Nathalie Sarrabezolles. 
Maire de Pont de Buis de 1995 à mars dernier, Roger a effectué quatre mandats de maire à Pont-de-Buis-lès- Quimerch en conservant et renforçant la confiance de ses électeurs. Il avait décidé cette année de passer la main. C’est son adjoint, Pascal Prigent, qui, dès le premier tour, lui succéda. 
En 2001, Roger Mellouët fait basculer le canton du Faou à gauche contribuant ainsi à renforcer la majorité départementale conduite par Pierre Maille. 
Si ce parcours électoral sans faute a été mis en exergue, ce sont surtout les qualités humaines de Roger Mellouët qui ont été mises en avant par ses collègues et toutes celles et tous ceux qui ont eu l’occasion de le côtoyer à Pont-de- Buis, au Parc d’Armorique, au Conseil départemental ou au Parti Socialiste. Tout le monde garde en mémoire sa bonne humeur et sa gouaille. 
Mais cette jovialité allait de pair avec une parfaite maîtrise de ses dossiers, quelques soient ses responsabilités. 
Tous les conseillers départementaux se souviennent que le vice-président en charge des finances faisait preuve d’une grande rigueur dans la gestion des deniers publics. 
Dans tous ses mandats, Roger Mellouët a défendu et mis en pratique ses convictions de gauche. « Il était une référence socialiste dans notre département. Il n’a jamais failli à ses engagements et n’a jamais cédé aux chants des sirènes, chemin toujours plus facile », a résumé le Premier secrétaire fédéral, Yohann Nédélec. 
« Le contexte sanitaire rend difficile l’organisation de cérémonies », regrette Pascal Prigent. « Cependant, selon des modalités qui restent à définir, des événements seront organisés de manière à saluer sa mémoire dans les différentes fonctions qu’il a exercées. » 
Au début du mois de septembre, à la mairie de Pont-de-Buis, un livre d’or sera mis à la disposition de toutes celles et ceux qui voudront lui rendre hommage. 

article publié dans le Cap Finistère n°1321 du 28 aout 2020




Partager Publier sur twitter