Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
samedi 15 janvier
Quimper Ensemble
Citoyenne, écologique, de gauche. Voilà comment se présente la liste Quimper Ensemble menée par Isabelle Assih pour les élections municipales. Le 10 janvier, aux Halles Saint-François, ces trois éléments étaient au cœur de la réunion de restitution de la démarche participative. Devant près de 150 personnes, Isabelle Assih a dévoilé les premiers éléments du projet qui sera proposé aux Quimpéroises et aux Quimpérois, les 15 et 22 mars. I l y a le programme, mais il y a surtout la manière dont il a été élaboré qui est presque aussi importante. Ce n’est pas pour rien que le terme « citoyenne » figure en haut à gauche de l’affiche de campagne. La démarche qui a permis d’élaborer les propositions renforce leur légitimité mais préfigure aussi le mode de gouvernance de l’équipe municipale lorsque Isabelle Assih sera maire : tout l’inverse de ce que connaissent actuellement les Quimpéroises et les Quimpérois mais aussi l’ensemble des Cornouaillaises et des Cornouaillais. Car il est rapidement apparu que le mode de gouvernance instauré par Ludovic Jolivet est bien peu participatif. Cela vaut pour la mairie de Quimper mais aussi pour les relations qu’il entretient avec les autres collectivités du Finistère. L’échec du pôle métropolitain est, à cet égard, particulièrement parlant. Il n’en ira pas de même avec Quimper Ensemble. « Nous avons, par exemple, après en avoir discuté avec les acteurs du monde sportif, décidé de construire une salle pour les sports collectifs », a rappelé Isabelle Assih. « Mais si nous nous engageons dans ce projet, nous ne pouvons pas aujourd’hui annoncer son emplacement car il s’agit d’un équipement qui intéresse au minimum l’agglomération. C’est donc en concertation avec l’ensemble des élu.es concerné.es que le choix sera fait », a annoncé Isabelle Assih, illustrant ainsi la démarche qu’elle entend poursuivre à la mairie de Quimper. Ces propositions sont donc le fruit d’une démarche participative qui a débuté en 2018 par des réunions thématiques dans les quartiers sur les transports, la culture, le sport ou l’attractivité du territoire. Ensuite, des groupes de travail, composés de citoyen.nes et d’élu.es, ont, à partir des conclusions de ces rencontres, élaboré des propositions. Un site Internet participatif a enfin été mis en ligne pour permettre à chacun de s’exprimer.

« J’ai besoin de vous pour lutter contre la fatalité de l’abstention. »

Les premières propositions annoncées le 10 janvier par Isabelle Assih s’articulent autour de trois axes : Quimper ville de la transition écologique, un nouveau souffle pour la démocratie locale et Quimper ville solidaire. Les premières alertes aux nuages de particules fines ont été lancées à Quimper. Il est urgent de développer l’usage du vélo à Quimper. Il est faux de prétendre que la topographie de la ville y interdit l’usage des deux-roues. Les vélos électriques permettent parfaitement d’effacer les obstacles des reliefs. C’est l’absence de voies réservées aux vélos qui empêchent les cyclistes de circuler en ville. Deux axes sécurisés seront donc mis en place de l’Eau blanche à Créach Gwen et de la gare à Penhars. Les ronds-points, particulièrement dangereux, seront réaménagés. En parallèle, le service de bus sera amélioré avec une plus grande fréquence, une meilleure desserte des quartiers et une extension du service en soirée. Pour mener à bien cette transition écologique, la participation de tous les citoyens sera nécessaire. C’est ainsi que la liste Quimper Ensemble propose de doter chaque conseil de quartier d’un budget participatif et de reconnaître un droit de saisine du conseil municipal pour chaque pétition réunissant 1 000 signatures d’électrices ou d’électeurs quimpérois. Quimper deviendra une ville solidaire, en particulier vis-à-vis de sa jeunesse. Une maison de la jeunesse sera créée au centre-ville. Des points d’accès au numérique seront installés dans tous les quartiers. Les réunions dans les quartiers ont mis en évidence les difficultés d’accès au logement auxquelles sont confrontés les Quimpéroises et les Quimpérois. Au cours du prochain mandat, 500 nouveaux logements seront construits chaque année. 50 logements insalubres seront réhabilités et 500 logements seront isolés.

« Ensemble, nous allons ouvrir un nouvel horizon pour Quimper. »

La tâche à laquelle s’attèle la liste Quimper Ensemble est d’autant plus ardue que le bilan de la majorité sortante s’avère vraiment désastreux. Les six années d’un mandat municipal ne permettent évidemment pas de changer le visage d’une ville. Mais les Quimpérois étaient tout de même en droit d’attendre de nouveaux projets - par exemple du côté de la gare ou bien des travaux sur les équipements publics comme les écoles, les gymnases ou les piscines. La composition de la liste Quimper Ensemble sera annoncée le 25 janvier.

Article publié dans le Cap Finistère n°1295 du 17 janvier 2020

 



Partager Publier sur twitter