Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
vendredi 12 août
Passons des discours à l’action !

Ce n’est pas bien difficile de passer pour un président écologiste lorsqu’on a Donald Trump en face de soi. Mais lorsqu’il s’agit de Joe Biden, la comparaison est un peu plus difficile à tenir. C’est ce qu’Emmanuel Macron vient de découvrir. 

C’est ce qu’a rappelé, dans une Tribune publiée le 22 avril, Journée de la terre, un collectif rassemblant 

les principaux dirigeants des partis de gauche et écologistes, des responsables associatifs et des intellectuels. 

Ce jour-là, Joe Biden organisait un sommet international décisif pour le climat. 

« La politique américaine a fait un virage à 180° et montre l’exemple : alors que Donald Trump était dans le déni du réchauffement climatique, Joe Biden propose un plan d’investissement de 2 000 milliards de dollars en quatre ans, pour décarboner l’économie américaine et avancer vers la neutralité carbone ! En quelques mois, les États-Unis d’Amérique, puissance historiquement productiviste et dépendante des énergies fossiles, ont réussi à démontrer que la décision politique, lorsqu’elle s’appuie sur l’étude scientifique et objective des faits, peut inverser le cours des choses. 

Qu’en est-il en France ? En 2017, Emmanuel Macron, organisateur du One Planet Summit, apparaissait à côté de Donald Trump comme le “ champion de la planète ”. Il a favorisé l’engagement de l’Europe pour une neutralité carbone en 2050 et une réduction des émissions de 55% d’ici à 2030. Pour se mettre à l’écoute des scientifiques et des citoyens, il a mis en place un Haut Conseil pour le Climat et la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC). Des engagements mais concrètement, les actes ne suivent pas. 

Nous devons tous participer à la transition 

Où est l’argent ? Où sont les mesures structurantes ? Force est de constater qu’en France et en Europe, nous régressons sur tous les plans, sanitaire, économique, social, démocratique... et écologique. Nous n’investissons pas assez pour bâtir une société de transition plus résiliente et juste. Seule l’angoisse des néolibéraux prédomine : “ Qui paiera la dette ? ”. 

Quand Joe Biden répond priorité stratégique, augmentation massive de la fiscalité sur les entreprises et lutte contre le contournement fiscal, le président français, tout en se cachant derrière l’attentisme européen, maintient la ligne de l’allègement des charges des entreprises et la non-taxation des plus hauts revenus. 

Pour préserver la Terre, chacun doit faire sa part. Les régions, les départements, les communes, les entreprises, les citoyens, tous peuvent contribuer à la transition écologique. Beaucoup le font déjà de mille et une façons, mais encore faut-il leur en donner la liberté et les moyens. L’État et l’Union européenne doivent mettre de l’argent et des politiques structurantes sur la table. 

Emmanuel Macron, Ursula Von Der Leyen, parlementaires, soyez à la hauteur des enjeux ! » 

 

Article publié dans le Cap Finistère n°1353 du 30 avril 2021




Partager Publier sur twitter