Accueil > Actualités de la fédération > Communiqués
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
vendredi 19 août
Les socialistes bretons appellent la gauche à rejoindre la primaire populaire 

Les quatre premiers secrétaires fédéraux bretons (Vincent le Meaux (22), Tristan Foveau (29), Christophe Fouillère (35) et Simon Uzenat (56), la présidente de l’Union régionale ( BREIS) Forough Dadkhah et les animatrices de la campagne d’Anne Hidalgo Annie Le Houerou (22), Isabelle Assih (29) Nathalie Appéré (35) et Annaig Le Moël Raflik(56) ont tenu, ce midi une conférence de presse afin de présenter les initiatives prises depuis mercredi pour appeler les forces de gauche, mais aussi l’ensemble des citoyens qui ne se résignent pas voir la gauche absente du débat présidentiel, à rejoindre la primaire populaire. L’appel d’Anne Hidalgo en faveur de la primaire populaire répond à une demande profonde et maintes fois répétée des électrices et des électeurs de gauche à l’unité. Les fins de non-recevoir, pour l’instant, de la part des états-majors n’entament nullement la détermination des socialistes bretons. Ils viennent d’adresser à leurs partenaires de gauche, écologistes et régionalistes une invitation à en discuter. En outre, ils appellent l’ensemble des citoyens à s’inscrire sur la plateforme https://primairepopulaire.fr. La gauche est totalement inaudible et morcelée. Aucun candidat qui s’en réclame n’est parvenu à enclencher une dynamique qui lui permette d’en revendiquer le leadership. A 4 mois du premier tour, il est encore temps, à la faveur de cette primaire populaire, de donner à un ou une candidate la force nécessaire pour briser cette spirale infernale. Déjà, 300 000 se sont inscrites. Quand l’extrême-droite est aux portes du pouvoir, que des militants anti-racistes sont tabassés dans un meeting, l’heure n’est plus aux gestions de carrières individuelles. Le peuple de gauche veut que le débat porte enfin sur les enjeux essentiels que sont la lutte contre les inégalités, le pouvoir d’achat, l’avenir des retraites, la transition écologique, la construction de nouvelles protections pour les salariés… Sur tous ces sujets, la gauche peut se retrouver et la primaire populaire peut permettre de désigner celui ou celle qui les portera à la présidentielle avec la possibilité de figurer au second tour et de l’emporter. Faire renaître l’espoir à gauche : voilà le combat qui animera les socialistes bretons dans les jours et les semaines qui viennent. 




Partager Publier sur twitter