Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
mercredi 26 janvier
La parole aux adhérents

Comment désigner notre candidat ou notre candidate pour l’élection présidentielle de 2022 ? Le congrès de Villeurbanne a permis, dans un premier temps, grâce au vote des adhérents du
9 septembre sur les réformes de statutaires, de supprimer l’article qui prévoyait qu’il ou elle soit désigné.e à l’issue d’une primaire ouverte. « Ce seront les adhérents qui choisiront leur candidat », a insisté Olivier Faure.
Ce congrès a également permis à la direction nationale, en lien avec les candidats putatifs
et à leurs équipes (Anne Hidalgo, Stéphane Le Foll et Jean-Christophe Cambadélis), de se mettre d’accord sur une procédure de désignation.
Pierre Jouvet a proposé une méthode. Tout d’abord, cela va de soi, mais ça va mieux en le disant : les candidat.es qui souhaitent être soutenus par le PS devront être à jour de leurs cotisations d’adhérents et d’élus.
Une fois cette condition remplie, ils et elles devront recueillir les parrainages d’au moins 10 % des membres du Conseil national ou des premiers secrétaires fédéraux, élus au plus tard le 7 octobre, soit trente personnes.
Le vote des adhérents interviendra le jeudi 14 octobre dans les sections, selon les procédures habituelles. « Ce moment sera important, il donnera une légitimité, un appui, un socle à notre candidat », a insisté Olivier Faure.
Alors que le Parti Socialiste s’est doté d’une nouvelle direction et d’un projet, il est temps qu’il désigne son ou sa candidat.e pour la Présidentielle. Tirant les leçons de l’échec de la campagne de 2017, les socialistes veulent, cette année, avoir le temps de présenter leurs propositions aux Françaises et aux Français. Les enjeux sont complexes et il faudra bien six mois, pour renouer la confiance.
« Nous avons déjà une équipe de France, des maires, des présidents de Région et de Département, mais aussi de responsables du Parti Socialiste et de parlementaires »,
a insisté Olivier Faure.
« Cette équipe est ouverte. Elle ne demande d’allégeance à personne. Elle a vocation à s’élargir à toutes les forces politiques, à tous les mouvements citoyens, à toutes les femmes et tous les hommes qui partagent avec nous le même horizon, la même volonté, le même désir d’une République sociale et écologique. »

Article publié dans le cap Finistère n°1367 du 24 septembre 2021




Partager Publier sur twitter