Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
dimanche 16 janvier
La démocratie ne se confine pas

C’est peu dire que cette majorité se dirige vers les élections départementales et régionales à reculons. Elle aura tout tenté pour éviter ces rendez-vous démocratiques. Les plus ardents défenseurs d’un nouveau report étant Richard Ferrand et François Bayrou. 

Les scrutins du mois de juin, régionaux et départementaux,

s’annoncent particulièrement défavorables aux candidats de la majorité présidentielle. Mais ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on peut faire baisser la fièvre. 

Il y avait quelque chose de pathétique dans ces manœuvres destinées à repousser la date des scrutins tout en essayant d’en faire porter la responsabilité à d’autres, scientifiques ou maires. À l’Assemblée, Olivier Faure a, au nom du Groupe socialistes et apparentés, rappelé qu’« on ne confine pas la démocratie ». 

« Pour qu’une consultation ait un sens, il faut qu’elle traduise une véritable volonté de concertation et non, simplement, de faire avaliser par d’autres une décision déjà prise ou, parfois, une décision que l’on ne sait ou ne veut pas prendre. Ce ne sont pas seulement les oppositions que vous humiliez ainsi, mais la démocratie que vous abîmez ! » 

Le gouvernement a pourtant eu plus d’un an pour anticiper. Au lendemain des Municipales, le ministre de l’Intérieur de l’époque avait réuni les groupes politiques place Beauvau pour tirer les leçons du scrutin. 

« Nous avons formulé de très nombreuses propositions », a rappelé 

La démocratie est un bien essentiel 

Olivier Faure : « sur les procurations, sur le vote par correspondance, en faveur de professions de foi - qui constituent le seul document adressé à l’ensemble des Français - plus denses, sur la contribution souhaitable de l’audiovisuel public à un débat éclairé, sur les règles sanitaires à appliquer le jour du vote ou, encore, sur la protection des bénévoles qui assurent le bon déroulement du scrutin ». 

Pour le groupe socialiste à l’Assemblée : « la démocratie est un bien essentiel. Des États-Unis à la Bulgarie, des Pays-Bas au Portugal, partout dans le monde, on a voté cette année. Rien ne saurait conduire à reporter un rendez- vous démocratique. “ Nous devons apprendre à vivre avec le virus ” : ces mots ne sont pas de moi, ils sont du président de la République. Dans le même temps, la santé de nos compatriotes est une priorité absolue, et rien ne devrait conduire à mettre en danger ceux qui accomplissent leur devoir civique. Tout doit être fait également pour concourir à la parfaite information des électeurs sur les listes concurrentes. Il appartient au gouvernement de concilier ces deux exigences “ en même temps ” démocratique et sanitaire. Depuis un an, vous en aviez le temps : vous en avez aujourd’hui le devoir. » 

 

Article publié dans le Cap Finistère n°1352 du 23 avril 2021




Partager Publier sur twitter