Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
samedi 15 janvier
La Bretagne, terre de solidarités

 

Pauvreté, précarité, inégalités : comment nos territoires agissent pour lutter contre l’exclusion ? Quel nouveau pacte social pour relever le défi de réduire la pauvreté 

et les inégalités en Bretagne ? Voilà le thème de la prochaine visioconférence organisée par le BREIS le 24 octobre, de 10h00 à 12h00. 

La Bretagne se distingue par le taux de pauvreté le plus bas de France. Cependant,10,8% des Bretonnes 

et des Bretons sont en situation de très grande précarité. Et la crise sanitaire n’arrange rien précipitant
de nombreuses familles ou personnes jusque-là épargnées elles aussi dans 

la précarité. Les antennes du Secours populaire ne cessent depuis la rentrée d’alerter les pouvoirs publics. 

Fixé à 60% du niveau de vie médian, ce seuil de pauvreté s’établit en 2017 à 1 041 euros par mois. 

Le revenu d’une personne seule au RSA qui reçoit 545 euros par mois correspond à 52 % du seuil de pauvreté, celui d’une personne âgée 

au minimum vieillesse avec 803 euros correspond à77%du seuil de pauvreté,une personne en situation de handicap avec 902,70 euros est à 86% du seuil de pauvreté. 

La Bretagne demeure une région où les inégalités sont relativement faibles en comparaison avec le reste de la métropole. En 2017, l’écart était de 2,8 entre les 10% les plus riches et les 10% les plus pauvres. 

Cependant, plusieurs territoires méritent une attention particulière : 

le Centre-Bretagne où on enregistre des taux de pauvreté de 19,6% dans certaines communes ou les « quartiers politique de la ville » où ce taux peut atteindre 43%. 

Pour les socialistes bretons l’enjeu est bien de trouver, avec l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs, les moyens de répondre à ces défis et d’apporter de nouvelles solutions pour garantir un logement digne pour toutes et tous et assurer l’accès aux biens communs de première nécessité : l’eau, l’énergie, l’alimentation de qualité, l’éducation, 

la santé, les mobilités. Mais aussi de permettre à la jeunesse de sortir de la précarité, d’offrir un accès à la formation à tout le monde, de garantir un accès universel aux droits sociaux. 

Béatrice Hakni-Robin, conseillère départementale socialiste d’Ille-et-Vilaine a invité des élu.es départementaux et régionaux mais aussi des responsables associatifs à participer à cette visioconférence pour apporter des réponses à ces questions. 

 

Article publié dans le Cap Finistère n°1329 du 23 octobre 2020

 



Partager Publier sur twitter