Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
samedi 22 janvier
L’union : il y a ceux qui la font et ceux qui fuient

Coup sur coup, le Parti Socialiste vient de signer, pour la première fois, des accords électoraux avec deux de ses partenaires historiques, les Communistes et les Radicaux de Gauche. 

Le 3 mai, Yohann Nédélec, pour le Parti Socialiste, et Fortuné Pellicano, pour le PRG le centre-gauche, 

ont ainsi noué un accord électoral qui prévoit qu’une candidate titulaire du PRG-le centre gauche, Sylvie Taloc, représentera la majorité départementale dans le canton de Brest 4 qui englobe les communes 

de Gouesnou, Bohars et Guilers et les quartiers brestois de la Cavale Blanche et de l’Hermitage. Il n’y a pas de fatalité à ce que ce canton soit le seul à demeurer à Droite dans la métropole brestoise. Et pour bien montrer que la Gauche s’y présente avec l’ambition de le gagner, François Cuillandre a accepté de s’y présenter en tant que suppléant. 

Si le Parti Socialiste apporte son soutien à la candidate PRG- 

le centre gauche, le Parti Radical de Gauche apportera le sien aux candidats présentés par le PS et les candidats issus de la société civile qui se présenteront sous les couleurs de Finistère et solidaires. 

« Ce qui nous importe, c’est la victoire de la Gauche aux Départementales », a d’emblée souligné le président du PRG. 

« Nous avons discuté avec tout le monde », a rappelé Yohann Nédélec. 

Les organisations politiques mais aussi des représentants de la « société civile » avec lesquels nous partageons les mêmes convictions et la même ambition pour le Finistère. Il en ressort que le PS n’est pas, comme certains tentent de le faire croire, hégémonique puisqu’au final, sur les 54 candidates et candidats qui défendront les couleurs de la majorité départementale, seuls 17 sont membres du Parti Socialiste. 

Cet accord vise à renforcer la majorité départementale afin qu’elle puisse poursuivre, améliorer et amplifier les politiques de solidarité en direction des Finistériennes et des Finistériens. 

« Cet accord électoral s’appuie sur une ambition commune pour notre Département. Nos deux formations partagent la même détermination à répondre à l’urgence sociale, à accélérer les transitions écologiques et démocratiques ou à promouvoir la laïcité », ont insisté les deux signataires. 

 

Article publié dans le Cap Finistère n°1355 du 14 mai 2021




Partager Publier sur twitter