Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
samedi 22 janvier
Et maintenant au travail !

À l’issue du 79e congrès, les socialistes du Finistère ont choisi Tristan Foveau comme Premier secrétaire fédéral.
ette élection correspond à un choix cohérent. En effet, la désignation du Premier secrétaire fédéral intervenait après le vote du 9 septembre sur les textes d’orientation qui avait donné 60% au Texte B. Cette tendance a été
confirmée et même amplifiée, une
semaine plus tard, lorsque 65 % des adhérents ont voté pour Olivier Faure
comme Premier secrétaire national.
« Ces résultats permettent d’ores et déjà au texte d’orientation B de disposer d’une majorité au sein de nos instances fédérales et de porter au conseil et au bureau fédéraux des camarades venus de tout le département : Brest, Clohars-Carnoët, Concarneau, Daoulas, Douarnenez, Fouesnant, Landerneau, Le Relecq-Kerhuon, Moëlan-sur- Mer, Morlaix, Pont-l’Abbé, Quimper, Quimperlé... », rappelait Tristan Foveau dans sa profession de foi.
« L’enjeu du vote du 23 septembre est désormais de donner une cohérence à notre orientation politique collective pour le mandat fédéral qui s’ouvre. »
Le 20 septembre, après le congrès national de Villeurbanne qui a vu les représentants du texte d’orientation A défendre le rassemblement et l’unité du parti, Laurent Péron a annoncé le retrait de sa candidature.
« Le temps est venu de nous mettre collectivement au travail pour les échéances de 2022 », rappelaient les deux mandataires des textes d’orientation dans un communiqué commun.
« Nos instances, notre vie militante doivent désormais reprendre pour parler au plus grand nombre, surtout en dehors de nos rangs.
Nous nous engageons à y travailler dans le même esprit que celui de nos débats au fil de ce congrès : avec responsabilité, enthousiasme et détermination. »
Les adhérents ont déjà eu une première indication du chemin que veut prendre Tristan Foveau en lisant la profession de foi qu’il leur a adressée. On peut résumer ses intentions par une formule : mettre la Fédération en ordre de marche pour les scrutins de 2022.
Cela passe par le retour des délégués de circonscriptions, par un renforcement du rôle du conseil fédéral, Parlement de la Fédération, par une plus grande coopération avec les autres fédérations bretonnes ou par la création d’une « commission des présidents de groupes », afin de mieux associer les élus socialistes au travail de la Fédération. D’ici la Présidentielle, plusieurs débats seront organisés, dans tout le département, sous forme de controverses sur des questions de portée nationale voire internationale : pouvoir d’achat, énergie, santé...
Les conseils fédéraux d’installation, les 1er et 19 octobre, seront consacrés à la mise en œuvre de ces orientations.

Article publié dans le Cap Finistère n°1368 du 1e octobre 2021




Partager Publier sur twitter