Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
vendredi 28 janvier
Ce n’est qu’un début...

Qui veut aller loin ménage sa monture. Un an avant la Présidentielle, le Parti Socialiste s’engage dans l’élaboration de son projet pour 2022. Il s’agit selon l’expression de Corinne Narassiguin, secrétaire nationale à la coordination et aux moyens du parti, « de faire émerger une nouvelle définition du socialisme, qui devra plus encore prendre en compte les enjeux de notre époque : la République, les grandes mutations économiques, écologiques, numériques, migratoires, la lutte contre les inégalités, la démocratie... ». 

Chacun comprendra qu’il aurait été vain de lancer ce processus plus tôt : en effet, toutes 

les projections élaborées avant le déclenchement de la crise sanitaire s’avèrent, aujourd’hui, caduques au regard des bouleversements provoqués par l’épidémie de Covid. 

Cependant, dès le premier confinement, le bureau national 

du PS a procédé à plusieurs auditions d’universitaires et d’experts pour comprendre les mutations en cours et les changements, irréversibles, provoqués par la première pandémie véritablement mondiale. 

Il faut bien six mois pour préparer un projet aussi ambitieux. À partir du 4 février, et à raison d’un thème par mois, tous les premiers jeudis, le Parti Socialiste va, avec les associations, les syndicats et toutes celles et ceux qui interviennent sur le terrain, construire des propositions pour une justice écologique et sociale. 

La méthode de travail sera toujours la même. Les live du projet mettent en avant les propositions élaborées par les groupes dédiés qui s’appuient sur les auditions des experts, les contributions des élus et des groupes parlementaires. 

À l’issue de chaque « Live du projet », des propositions seront mises en ligne sur https://www.rdv2022.fr/ afin que chacun puisse les enrichir ou les améliorer. Les propositions sont soumises au vote, mais surtout aux commentaires des internautes qui peuvent les critiquer, les approuver et les enrichir. 

L’Université d’été, qui doit cette année encore se tenir à Blois, à la fin du mois d’août, permettra de réaliser une synthèse. Elle sera ensuite soumise au vote des adhérents. Une fois le projet rédigé, il sera temps de trouver celui ou celle qui pourra le porter et le défendre auprès des électrices et des électeurs. 

 

Article publié dans le Cap Finistère n°1342 du 12 février 2021

 




Partager Publier sur twitter