Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
dimanche 8 décembre
Viens faire un tour à Lambé…
 
 
C’est à pied, à vélo ou en voiture qu’une vingtaine de personnes (adhérents du Parti Socialiste ou d’autres formations de la majorité municipale, militants associatifs ou citoyens) se sont rendus le 6 juin à la MPT de Lambézellec pour participer à la première rencontre organisée par la Fabrique citoyenne du bien-vivre, consacrée aux mobilités. 
Aux élections municipales, les électrices et les électeurs se prononceront sur des projets plutôt que sur des postures.
Pour élaborer le projet qu’ils défendront, les socialistes brestois ont mis en place la Fabrique citoyenne du bien-vivre.
« Dans un contexte de bouleversements, alors que nous vivons la bascule d’un modèle qu’il faut réinventer, nous ne ferons pas tout, tous seuls », ont résumé Frédérique Bonnard Le Floc’h et Sylvie Jestin, en préambule de cette première rencontre sur les mobilités.
La place de la voiture individuelle dans la ville doit se réduire. Cet objectif est unanimement partagé par les trois groupes de réflexion qui ont planché sur le sujet. Reste à définir comment y parvenir. La majorité municipale a déjà beaucoup fait dans ce domaine. En créant la première ligne de tramway et en lançant la concertation pour une deuxième, en instaurant des zones bleues dans plusieurs quartiers pour éviter les voitures ventouses. Mais tout le monde s’accorde pour aller plus loin.
D’abord en favorisant les modes de déplacement doux, comme le vélo mais aussi la marche. Ensuite, en favorisant le covoiturage, en particulier pour les trajets domicile/travail, lorsque les salariés vivent en dehors de la métropole. La création de parking relais, aux entrées de la ville, semble être une solution à approfondir même si, comme l’ont indiqué plusieurs participants, les réponses ne peuvent se trouver qu’à l’échelle du pays de Brest. Ces parkings permettraient d’organiser le covoiturage. Et, pour le favoriser, des avantages pourraient être octroyés à celles et ceux qui le pratiquent, comme des places de parking réservées, voire la possibilité d’utiliser les voies de bus. 
Même si les socialistes brestois sont à l’origine de cette initiative, les contributions de toutes les Brestoises et les Brestois sont les bienvenues, à l’occasion des réunions publiques ou sur la page Facebook ouverte à cette occasion. Les prochaines rencontres auront pour thèmes vivre dans une ville solidaire et vivre en confiance dans une ville sûre.
 
Article publié dans le Cap Finistère n°1275 du 28 juin 2019
 



Partager Publier sur twitter