Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
mercredi 19 juin
Une liste de rassemblement
Expérience, renouvellement et représentation de tous les territoires. Voilà la feuille de route qu’avait la commission électorale chargée d’établir la liste des candidates et candidats socialistes aux élections européennes. Ce travail a commencé à l’automne, après l’adoption, par les militants, le 11 octobre, du programme intitulé « Changeons d’Europe ». 
Alors que la gauche s’apprêtait à se présenter morcelée, des discussions se sont engagées avec Place Publique, le mouvement de Raphaël Glucksmann, qui voulait, précisément, rassembler toutes les forces de gauche et écologistes européennes afin de ne pas laisser la liste d’Emmanuel Macron dans un face-à-face mortifère avec la liste de Marine Le Pen. À l’issue de plusieurs rencontres, dix combats communs, permettant de répondre aux urgences environnementales, sociales et démocratiques ont été définis. 
Le mandat donné à Olivier Faure au congrès d’Aubervilliers était clair : changer ou disparaître. Compte tenu du contexte et de l’accord trouvé autour des dix combats communs, il a été décidé de passer un accord avec Place Publique et toutes les organisations qui ne se résignent pas à voir celles et ceux qui partagent la même ambition européenne. 
L’équation était impossible à résoudre : comment constituer une liste de 74 noms alors que 350 candidats avaient postulé et que, puisque les socialistes ont décidé de monter une liste d’union, seuls une quarantaine d’entre eux figureront finalement sur la liste Envie d’Europe !. 
Dans la Fédération du Finistère, un peu plus de 300 adhérents ont participé au vote. Ils ont plébiscité à 92 % la liste d’union PS/Place Publique/Nouvelle Donne proposée à l’issue du conseil national du 23 mars. Conformément au vote des adhérents des quatre fédérations bretonnes, Forough Salami- Dadkhah est la première représentante de notre région sur la liste et cinquième candidate socialiste. Figurent aussi sur la liste nationale deux autres Bretons d’Ille-et-Vilaine : Christophe Fouillère, douzième candidat, et Béatrice Hakni-Robin, dix-huitième candidate. 
En fonction des accords qui pourraient être passés avec d’autres organisations, la composition de la liste est susceptible de changer car, comme l’a rappelé Olivier Faure le 7 avril, il faut continuer à convaincre toutes celles et tous ceux qui ne se résignent pas à voir la gauche divisée alors qu’elle seule peut à la fois réguler les marchés et engager la transition écologique.
 
Article publié dans le Cap Finistère n°1266 du 12 avril 2019
 
 



Partager Publier sur twitter