Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
mercredi 12 août
Une circulaire sans nuance
Faut-il que l’exécutif soit inquiet pour en arriver à être obligé de publier une circulaire inique qui n’est destinée qu’à conforter l’histoire que les communicants de l’Élysée souhaitent nous raconter !
La circulaire, adressée aux préfets pour leur indiquer comment comptabiliser les résultats des élections municipales, constitue un pur scandale dénoncé par l’ensemble des forces politiques et des associations d’élus.
Les sénateurs Patrick Kanner, Jérôme Durain, Éric Kerrouche et Didier Marie ont, dans une Tribune publiée le 19 janvier, expliqué les motivations du gouvernement : « Devant l’impossibilité manifeste d’investir en nombre suffisant des candidats aptes à mener une campagne et à bâtir des majorités municipales, LREM a d’abord introduit une subtilité sémantique distinguant “ investitures ” et “ soutiens ”. Ainsi, la stratégie du “ coucou ” a été privilégiée en multipliant ces soutiens à des maires sortants ; le plus souvent de droite. Ces choix opportunistes sont avant tout destinés à brouiller les cartes, et si possible, à pouvoir revendiquer d’éventuelles victoires acquises par d’autres. L’objectif est donc bien d’obtenir un résultat électoral par tous les moyens et non pas de porter une vision, des valeurs ou un programme proposé aux citoyens pour les six années à venir. »
Mais la circulaire ne se limite pas à ces soutiens. Elle apporte aussi des éléments aux préfets pour leur expliquer dans quelle catégorie ranger les différentes listes. 
C’est ainsi qu’on découvre la nuance « divers centre » dans laquelle seront rangées toutes les listes investies ou donc soutenues par LREM ou le MODEM. 
Mais la perversité va plus loin. En effet, les listes de gauche seront classées dans sept catégories alors même que ces différentes sensibilités se retrouvent bien souvent sur les mêmes listes. 
La droite, bien que très divisée, ne comptera pour sa part que trois nuances alors qu’il aurait été tout à fait possible dans cette famille politique aussi de distinguer au moins sept nuances.
Cerise sur le gâteau, la circulaire de Christophe Castaner vient de créer une nuance « gilets jaunes » alors même que très peu de listes se revendiquent de ce mouvement. Certes, l’une des meneuses du mouvement, Ingrid Levavasseur se présente à Louviers, (18 000 habitants) mais de là à créer une nouvelle nuance… Sauf à vouloir absolument, au soir des Municipales, annoncer un score infinitésimal et décréter la fin de ce mouvement. Mais ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fait tomber la fièvre.

Article publié dans le Cap Finistère n°1297 du 31 janvier 2020




Partager Publier sur twitter