Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
vendredi 17 janvier
Remuscler le PS
« Je réponds à toutes les invitations quand je peux », a insisté le Premier secrétaire, Yohann Nédélec, devant la cinquantaine d’adhérents qui participaient à l’Assemblée Générale de la 8e circonscription, le 17 octobre à Quimperlé. « Car rien ne peut remplacer le contact direct avec les adhérents pour entendre ce qu’ils ont à dire ». Et ils en ont des choses à dire, comme a pu le constater le Premier secrétaire. 
Pour Gilbert Le Bris, « le PS doit se refaire du muscle ». Filant la métaphore sportive, l’ancien député de la 8e circonscription a comparé le Parti Socialiste à un athlète. Il s’est entraîné pendant des années avant de remporter de nombreuses compétitions. « Mais, au fil des années, il s’est empâté et a fait du gras ». Il s’en débarrasse en perdant quelques éléments. Maintenant, il faut surtout qu’il se refasse du muscle pour rebondir. 
« Je signe régulièrement des courriers de bienvenue pour des nouveaux adhérents qui nous rejoignent », a indiqué le Premier secrétaire. Ce mouvement doit être amplifié. 
C’est la raison pour laquelle la question d’une campagne d’adhésions se pose. Pour Louis Le Pensec, il est indispensable, dans un contexte de progression de la culture populiste, partout en Europe, de renforcer le Parti Socialiste et surtout d’armer idéologiquement ses adhérents. Pour l’ancien ministre, il faut le faire rapidement et les élections européennes constituent une bonne occasion de mettre en avant le projet social-démocrate. 
Pour Yohann Nédélec, le rôle des adhérents sera déterminant dans les mois qui viennent. « C’est vous qui irez à la rencontre des futurs candidats qui se présenteront sur les listes municipales pour conserver les municipalités que nous dirigeons et en conquérir de nouvelles, car c’est vous qui connaissez les forces vives de vos communes ».
Cet accueil de nouveaux adhérents passera par de nouvelles formes de militantismes, plus en phase avec les attentes des sympathisants qui ne se retrouvent plus dans les réunions de sections classiques. 
Á Quimperlé, Yohann Nédélec était accompagné de François-Marie Cailleau, secrétaire fédéral en charge de l’animation des sections. « Il peut y avoir des ajustements à opérer sur le périmètre des sections, de manière à ce qu’il corresponde au mieux aux besoins des militants », a-t-il indiqué. « Mais la Fédération n’imposera rien », a rappelé François-Marie Cailleau. « Cette organisation doit être le fruit d’une réflexion des sections elles-mêmes. »

 

Article publié dans le Cap Finistère n°1244 du 26 octobre 2018

 



Partager Publier sur twitter