Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
vendredi 14 août
Notre plateforme
Chaque liste de gauche est confrontée à des réalités différentes : certaines sont dans la majorité, d’autres dans l’opposition. Certaines sont menées par des socialistes, d’autres par des candidats issus d’autres formations politiques. Mais, quelle que soit la taille de la commune, les mêmes défis se posent aux candidats de gauche. La Fédération du Finistère vient de publier une plateforme programmatique comprenant 33 propositions applicables par les collectivités de gauche dans des domaines comme l’attractivité des territoires, la transition énergétique, la démocratie participative ou les solidarités. L’objectif n’est pas de donner un programme « clés en main », transposable dans les 277 communes et 21 intercommunalités du Finistère. Il s’agit d’outils dont pourront se doter les prochaines équipes municipales et communautaires. La transition énergétique s’impose à tout le monde. La plateforme programmatique propose de mettre en place des COP26. Toutes les communes ne peuvent sans doute pas se doter d’un tel dispositif. Mais l’échelon intercommunal est tout à fait adapté. De quoi s’agitil ? De mettre autour d’une table l’ensemble des acteurs économiques, associatifs et institutionnels et chercher, ensemble, des solutions opérationnelles pour réduire leur empreinte carbone. Faut-il améliorer le réseau de transport en commun ? Les entreprises peuventelle moduler leurs horaires ? Favoriser le télétravail ? Mutualiser des équipements ? Les collectivités doivent jouer un rôle d’entraînement. Afin de montrer l’exemple, la plateforme propose qu’elles se dotent d’une charte écoresponsable pour sensibiliser leurs services au tri (trier les papiers, le verre, le matériel bureautique, etc.), éviter le gaspillage d’encre et de papier, limiter et valoriser les matières organiques de la collectivité, utiliser du matériel non jetable, éviter les produits toxiques, former les agents et les élus à l’éco-exemplarité, remplacer la flotte de véhicules légers par des véhicules électriques, etc.

« Pour entraîner les forces vives, les collectivités doivent d’abord, montrer l’exemple. »

Pour lutter contre l’étalement urbain et préserver le foncier agricole et les espaces naturels, la plate-forme recommande une concertation avec tous les acteurs (agriculteurs, élus locaux…) afin de répertorier les besoins et prendre les mesures nécessaires. En outre, elle propose, sur le modèle du débat d’orientation budgétaire, d’instaurer un débat annuel d’orientation climatique au sein des assemblées municipales et communautaires. La démocratie participative est une exigence pour toutes les communes. Plusieurs outils peuvent permettre de la faire vivre. D’abord, les budgets participatifs à hauteur, au moins de 5% du budget global d’investissement. Ensuite, les municipalités peuvent mettre en place un droit d’adresse citoyen en Conseil municipal et de pétition citoyenne. Cette plateforme servira immédiatement pour les équipes municipales. Mais ce travail s’inscrit aussi dans le temps plus long et constituera une base pour l’élaboration des projets, pour les élections départementales et régionales qui interviendront en 2021.

 

Article publié dans le Cap Finistère n°1300 du 21 février 2020
 



Partager Publier sur twitter