Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
jeudi 5 décembre
Mobilisation !
« Dans un contexte de scepticisme généralisé, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes pour mobiliser les électrices et les électeurs de voter pour la liste menée par Raphaël Glucksmann », a insisté Yohann Nédélec, le 4 mai, devant le Conseil fédéral réuni à Brest. 
Les dernières estimations prévoient une très forte abstention. « Il faut s’attendre à une participation autour de 40% », a prévenu Forough Salami-Dadkhah. « Ce chiffre reste stable depuis plusieurs semaines. Et il correspond au niveau de participation enregistré lors du précédent scrutin en 2014 ». 
Chaque voix compte ont coutume de répéter les candidats avant tous les scrutins mais, c’est d’autant plus vrai que l’abstention est forte. C’est une par une qu’il faut aller chercher les voix pour notre liste. 
« Nous allons bien sûr mener des actions en nous appuyant sur le triptyque habituel : distribution de tracts sur les marchés, porte-à-porte et collage d’affiches », a annoncé Josselin Chesnel, secrétaire fédéral à l’Europe. Mais nous devons aussi faire preuve d’originalité et d’innovation en allant, par exemple, à la rencontre des électrices et des électeurs dans des endroits où nous n’avons pas l’habitude d’aller, comme les gares. Sans oublier notre présence sur les réseaux sociaux pour relayer nos propositions pour une Europe plus écologique, plus sociale et plus démocratique. 
Les socialistes ne mènent pas cette campagne seuls puisque la liste Envie d’Europe est le fruit d’un rassemblement du PS, de Place publique, de Nouvelle Donne et du Parti radical de gauche, autour de 10 combats communs. D’ailleurs, Julien Masson, co-référent de Place Publique pour le Finistère-Nord, a présenté son mouvement. 
La liste et le programme étant maintenant connus les militants doivent redoubler d’efforts dans la dernière ligne droite pour les faire connaître. L’Union européenne est nécessaire pour affronter les défis climatiques, sociaux et économiques. Mais telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, elle ne peut assurer à ses citoyens les protections qu’ils sont en droit d’attendre. 
« Le meeting de Rennes du 14 mai aura une importance toute particulière et nous avons affrété des cars pour que le maximum de personnes soutenant notre liste puissent y participer », a insisté le Premier secrétaire fédéral. 
D’ici le 26 mai, les candidat.es vont défendre le programme et expliquer les enjeux européens.
 
Article publié dans le Cap Finistère n°1269 du 10 mai 2019
 



Partager Publier sur twitter