Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
mardi 10 décembre
Le numérique pour tous
Lorsqu’il avait accepté d’être le remplaçant de Franck Respriget aux élections départementales de 2015, dans le canton de Brest-Lambézellec- Bellevue, Kévin Faure ne s’imaginait pas siéger à la Maison du Département à Quimper. 
Et Franck Respriget non plus. Mais c’était sans compter sur l’appel du large qu’a entendu l’élu brestois et qui l’a poussé à changer totalement son orientation professionnelle. D’infirmier libéral à Brest, il est devenu restaurateur à Sainte-Anne, en Martinique. Après quelques semaines de travaux, sa crêperie Ti Cozy a ouvert le 19 janvier. 
« Même s’il n’est jamais facile d’intégrer une équipe en cours de mandat, l’accueil au sein du groupe Finistère et solidaires s’est parfaitement déroulé », se félicite Kévin Faure. 
La présidente du Conseil départemental, Nathalie Sarrabezolles, lui a confié la délégation du numérique. « Cette mission comporte deux axes », explique le nouveau conseiller départemental. « D’une part, les infrastructures de l’aménagement numérique, pour permettre le déploiement de l’internet à haut et très haut débit. Et d’autre part, le projet emblématique des “ Usages du numérique ” inclus dans le projet départemental, aussi bien à destination des agents de la collectivité en interne, que pour l’ensemble des Finistériennes et des Finistériens. » Les actions de la délégation du Numérique ont pour objectifs de diminuer la fracture numérique et de rendre accessible des services au public tout en suscitant l’innovation et la simplification. 
Le groupe de la majorité intégré et les thématiques découvertes, l’exercice d’un mandat d’élu local c’est aussi travailler dans une assemblée avec les autres sensibilités politiques. Kévin a d’ores et déjà pu constater le double discours de l’opposition départementale qui appelle au respect de chacun et à la co-construction mais dont certains membres sortent du cadre des débats tant sur le fond que sur la forme, s’attaquant personnellement à l’exécutif ou aux élus de la majorité, parfois de manière condescendante, en séances plénières tout en ne prenant pas position en commissions. 
Mais cela ne remet pas en cause sa motivation et son envie de prendre toute sa part à l’exécution du projet départemental co-construit par les Finistérien.ne.s. Même si ses fonctions nécessitent une nouvelle organisation pour combiner son mandat d’élu, sa vie professionnelle, ses activités militantes et sa vie personnelle Kévin Faure entend mettre son enthousiasme au service des usages du numérique pour tous.
 
Article publié dans le Cap Finistère n°1254 du 18 janvier 2019
 



Partager Publier sur twitter