Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
mercredi 11 décembre
Handisport, le Finistère à la pointe
S’il est un projet européen qui montre bien l’utilité de l’Union européenne, c’est bien Sana (Sporto Adaptita Naturo Nautika) qui vise à promouvoir la pratique du sport de plein air pour les personnes en situation de handicap. « Le projet du Finistère a été retenu parce que les services du département ont été efficaces mais aussi parce que la fédération handisport du Finistère est particulièrement active. Sans doute celle qui passe le plus de conventions avec les clubs valides », explique Jean-Marc Tanguy, vice-président en charge du Sport au Conseil départemental. Déposé dans le cadre de l’action Petits partenariats collaboratifs du programme européen Erasmus+ Sport, en avril dernier, ce projet a été retenu le 24 juillet 2017. L’agence exécutive, en charge du suivi de cette action, a reçu 370 candidatures éligibles et en a retenu 160, dont 5 projets portés par des chefs de file français. Le Conseil départemental du Finistère est la seule collectivité locale française retenue sur cet appel à projets. Le projet réunit les partenaires suivants : le Conseil départemental du Finistère en tant que chef de file, le Comité Départemental du Handisport du Finistère (CDH29), la CIM Alto Minho (collectivité portugaise) et AGAN (Association des Activités Nautiques de Galice). Ces derniers ont identifié le besoin commun d’amélioration de l’offre sportive de pleine nature (sports nautiques, randonnées, vélo) pour les personnes en situation de handicap. Il n’y a que des gagnants avec ce projet, se félicite Jean-Marc Tanguy. D’abord, bien sûr les personnes en situation de handicap. « Nous avons réalisé une expérimentation à Kerlaz et plusieurs personnes nous ont remerciés en nous expliquant qu’elles ne pensaient plus pouvoir retrouver les sensations qu’elles ont connues en utilisant les handbike ». Mais aussi les communes et le Département. À terme, le Conseil départemental souhaite mettre en place un label pour les communes qui permettront aux personnes en situation de handicap de pratiquer des sports de plein air, en mettant du matériel à leur disposition et en effectuant les aménagements nécessaires.




Partager Publier sur twitter