Accueil > Archives > Congrès de Toulouse
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
lundi 3 août
Donner de la force au changement en Finistère
Donner de la force au changement en Finistère 
Contribution thématique des Jeunes Socialistes du Finistère pour le congrès fédéral 2012 
 
2012 a été, en Finistère, l’année de tous les changements et de toutes les victoires. Nous sommes la première génération depuis l’avènement du suffrage universel à connaître un département où la gauche gagne dans tous les territoires – particulièrement dans les bastions historiques de la droite qui n’ont pas résisté à la dynamique du changement amorcée par la victoire du 6 mai. 
Le MJS Finistère n’a lui non plus jamais été aussi fort et présent dans tous le Finistère depuis plusieurs années. Notre engagement a été total et efficace pour la victoire de la gauche en Finistère. Jamais nous n’avions autant convaincu de gens dans autant de territoires. 
Notre force a surtout résidé dans notre autonomie et notre coordination efficace avec les différentes sections et comités de campagnes. 
 
Nous voulons ici dresser un bilan de nos réussites pour préparer notre travail, donner de la force au changement et prévoir les futures échéances à venir. 
 
I Un MJS fort et victorieux en 2012 
 
1°) Un développement territorial efficace de la fédération 
 
Tout au long des cinq dernières années, nous avons su développer notre fédération sur l’ensemble de notre département. Nous avons ainsi renforcé nos groupes historiques de Brest et de Landerneau-Daoulas en leur donnant une autonomie militante qui a payé lors des dernières campagnes. 
Nous nous sommes également étendus sur des territoires où nous n’étions plus présents. La création des groupes de Quimper et de Morlaix fin 2011 a marqué une nouvelle dimension du MJS 29. Nous avons particulièrement réussi à recréer un groupe dynamique et pérenne sur Quimper qui a su être efficace durant la campagne. Nous devons maintenant nous concentrer sur le renforcement de ces nouveaux groupes et encore nous étendre sur tout le territoire finistérien. 
 
2°) Un MJS présent sur tous les fronts et tous les territoires 
 
Le MJS 29 a été présent sur tous les fronts et sur tous les lieux de vie de la jeunesse. Notre travail a été payant et nous avons pu par ces actions renforcer notre force militante et accueillir de nouveaux adhérents. 
Notre fédération a été également présente sur tous les territoires. Nous avons mené campagne sur toutes les circonscriptions pour convaincre le plus grand nombre de citoyens dans tout le département. De Plounevezel à Camaret et de Plouguerneau à Fouesnant nous avons pu rencontrer des centaines d’indécis et d’abstentionnistes pour les amener à voter socialiste. Notre travail n’a jamais été aussi efficace que quand la coordination avec les sections et les comités de campagnes a été forte. Notre action complémentaire des camarades du PS a été payante dans la plupart des territoires. 
 
3°) Une formation solide et renouvelée 
 
Enfin, depuis 2010, notre fédération a su développer son travail de formation. Organisation d’éducation populaire, notre but est d’amener nos adhérents à maîtriser les thèmes de l’action publique et de proposer des alternatives concrètes aux dispositifs actuels. Par des formations thématiques et interactives nous avons exploré la fiscalité, la sécurité ou encore analysé les discours de la droite et trouvé des réponses efficaces aux idées reçues qu’ils véhiculent. 
Ce travail de formation est essentiel pour notre fédération et nous l’ouvrirons à tous ceux qui veulent réfléchir avec nous sur tous les thèmes du changement. 
 
II Continuer notre travail et concrétiser le changement  
 
1°) MJS porte-parole de la jeunesse au sein de la famille socialiste 
 
La victoire n’arrête pas notre travail constant de militants Jeunes Socialistes. Nous devenons l’interface entre les jeunes, la politique, l’engagement et les élus de notre famille politique. Ainsi, nous nous positionnons comme le porte-parole de la jeunesse et de ses aspirations au sein du réseau socialiste et républicain. Nous serons aussi les défenseurs d’une politique de gauche menée par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, mais nous resterons toujours vigilants à ce que les engagements de campagne soient respectés et nos positions considérées et débattues. 
 
2°) MJS force de proposition et d’innovation politique 
 
Le MJS 29 a participé aux discussions nationales de notre organisation pour l’élaboration d’une plateforme qui a formulé certaines propositions phares du programme de François Hollande comme l’allocation d’étude, les emplois d’avenir ou encore l’attestation de contrôle d’identité. Notre travail sur le fond et son apport à la réflexion du PS est un outil efficace pour faire avancer la gauche et répondre aux préoccupations des Français.
Elargir au MJS l’élaboration des programmes pour les élections locales apportera de nouveaux éléments et un autre point de vue à toutes les composantes de la famille socialiste, afin de permettre de nouvelles victoires, de nouvelles conquêtes durables, toujours plus innovantes.
 
3°) MJS organisation d’éducation-populaire 
 
Enfin le rôle du MJS est également de faire renaître le débat politique dans la jeunesse. Nous nous attellerons à cette tâche tout au long de la législature, pour que le débat politique nourrisse notre société. Ce travail nécessaire est l’une des clés contre un vote FN, qui de plus en plus est basé sur une méfiance envers notre système politique et un défaut de communication avec ses acteurs. 
 
III Continuer à faire gagner la gauche et pérenniser le changement 
 
1°) 2014 : la nécessaire victoire des conseils municipaux au Parlement européen 
 
2014 est le premier rendez-vous politique du mandat que les Français nous ont donné en 2012. Charge à nous de ne pas les décevoir et de renforcer nos positions. Il faudra assurer le renouvellement de nos élus dans la parité la plus exemplaire. Regagner les communes perdues et conserver les autres est le maître mot, mais n’oublions pas les élections communautaires qui doivent être politisées, ni l’autre échéance de 2014. En effet, les européennes devront être menées de front pour véritablement leur redonner l’envergure et l’importance nécessaire à un taux de participation qui ne laissera aucune place aux dérives extrémistes. 
 
2°) 2015-6 : faire gagner la gauche sur tous les territoires  
 
Les élections territoriales seront l’occasion de renforcer nos majorités départementales et régionales. Nous appelons de nos vœux que l’acte III de la décentralisation donne une nouvelle dimension à ces élections et ces instances en promouvant plus de pouvoir aux collectivités, et une meilleure représentation de ses habitants à la proportionnelle. 
 
3°) 2017 : continuer le changement 
 
Enfin en 2017, nous devrons confirmer et prolonger le changement durable que nous avons commencé à bâtir. Nous aurons ainsi la dure tâche de conserver la Présidence de la République et nos huit circonscriptions. Nous nous assurerons de cela par notre travail de tous les jours  : convaincre que la gauche gouverne intelligemment pour le changement, l’égalité, la justice et l’émancipation de tous. 
 
* *
 
Le MJS a été, est et sera toujours fort de son autonomie d’organisation et de réflexion pour faire avancer la famille socialiste et la gauche en général. Nous bénéficions en plus en Finistère à la fois d’une histoire et d’une dynamique plus que victorieuse. Charge à nous de faire continuer ce changement au quotidien et de lui donner les forces d’actions et d’idées nécessaires pour transformer notre société. 

DELEFORTRIE LEILA
CAILLEAU FRANCOIS-MARIE
LAGADEC JEAN-PHILIPPE
CHRISTIEN MAXIME
THOMIN MELANIE
VALOIS ETIENNE
NICOLAS RACHEL
NICOLAS AXEL
BECAM HELENE
LEON QUENTIN
DUBREUIL SYLVAIN
BURDIN YANN
COATANEA MARC
NEDELEC YOHANN
FORMENTIN YVES
KERSALE PAUL
LE GOFF PAUL
FAGOT REBECCA
TANDIN JEAN-PIERRE
GALLOU MATTHIEU
VUILPIANI SYLVAINE
CAVALOC LAURENT
ZIDANE SABRI