Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
mardi 10 décembre
Des député.es utiles
Compte tenu des résultats des dernières élections législatives, le groupe des député.es socialistes s’apparente plus à un commando qu’à une légion. Mais là où la masse des députés marcheurs ne parvient guère à faire entendre sa voix ou à influer sur la politique du gouvernement, le groupe animé par Valérie Rabault sait faire preuve de vivacité et de pugnacité.
Et surtout, lui, il rend des comptes à ses électeurs et tire un bilan de son action durant l’année dernière au palais Bourbon.
« L’année 2018 a été pour le groupe des députés socialistes et apparentés une année de transition et de poursuite de notre travail de reconstruction », explique la présidente du groupe. L’année 2018 s’est traduite, comme les six derniers mois de l’année 2017, par un nombre sans précédent de régressions imposées par la majorité présidentielle. Le dernier exemple en date étant le vote, en première lecture, de la loi dite « anti-casseurs ». 
Le mouvement des « gilets jaunes » n’a été que la révélation ultime de l’absence de politique de cohésion sociale et territoriale du gouvernement et de sa majorité. Que n’ont-ils pris le temps d’écouter les mises en garde des députés socialistes qui n’ont eu de cesse de les alerter sur les conséquences dramatiques des décisions prises dans la précipitation comme la réduction du nombre de contrats aidés, la baisse de 5 euros des APL, le passage général et sans concertation de la vitesse de 90 à 80 km/h sur toutes les routes bi-directionnelles ou la suppression de la taxe d’habitation. Sans compter les multiples reculades dans le domaine de la transition écologique. 
« Face à une majorité qui aimerait choisir ses opposants, les députés socialistes ont tenu bon ». Ils se sont battus, amendement après amendement, article après article et texte de loi après texte de loi, pour défendre nos valeurs. En 2018, ils ont défendu 4 463 amendements. Et, comme en 2017, ils ont présenté un projet de contre-budget argumenté et chiffré pour montrer qu’une autre politique, plus juste fiscalement, est possible.
« Au cours des douze derniers mois, le groupe des députés socialistes et apparentés est devenu le premier groupe d’opposition pour le nombre d’amendements votés par député. Les différentes initiatives que nous avons pu porter ont, pour la plupart, été réalisées en collaboration avec nos collègues sénateurs. La gauche ne vit que par ses idées : ce sont elles qui donnent de la force à nos combats », se félicite Valérie Rabault. 
L’année 2019 s’est ouverte par l’examen des « niches parlementaires » du groupe. Elles furent la poursuite et le prolongement de cette dynamique enclenchée depuis bientôt deux ans. Malheureusement, on a vu comment la majorité parlementaire les a écartées ou vidées de leur sens. Mais il en faudra plus pour décourager les élu.es socialistes…
 
Article publié dans le cap Finistère n°1258 du 15 février 2019
 



Partager Publier sur twitter