Accueil > Actualités de la fédération > Vie de la fédération
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
mercredi 19 juin
Ce que j’attends de l’Europe...
 
Le 26 mai, comme tous leurs concitoyens européens, les Bretonnes et les Bretons seront appelés aux urnes pour élire leurs députés européens pour un nouveau mandat de 5 ans. 
Face aux enjeux économiques, climatiques, de biodiversité, face au péril nationaliste et face aux puissances mondiales telle que la Chine, la Russie ou les USA de Donald Trump, qui rêvent de régler la marche du monde sans la vieille Europe démocratique, il est vital de redonner du souffle à l’esprit européen et à la construction européenne. Il faut redonner du coeur et du corps à l’Europe et ces élections peuvent y participer à condition que le débat et les idées soient de qualité.
Ce vote est majeur car il déterminera la future majorité politique du Parlement mais aussi influera sur le choix du futur président de la Commission européenne, en choisissant une liste qui s’inscrira dans une majorité européenne. Et pour donner de la force à ce Parlement il faut que le peuple européen s’exprime et vote massivement pour les listes pro-européennes !
Pour ma part, je resterai fidèle au Parti Socialiste Européen, à son projet et à son candidat à la présidence de la Commission européenne, Frans Timmermans, représenté en France par la liste Envie d’Europe. Pour l’avenir de l’Europe, je souhaite que la dynamique progressiste soit forte et puisse bousculer les alliances traditionnelles au Parlement européen.
Vu des citoyens, l’utilité de l’Union européenne pour la vie quotidienne n’apparaît plus, elle ne fait plus rêver et est même de plus en plus présentée comme un problème. Le vote pour le Brexit en est l’illustration.
Pourtant, en Bretagne comme ailleurs, l’Europe est présente quotidiennement, partenaire indispensable sur toute la région. Sans les fonds européens, nous n’aurions pas pu investir massivement dans la modernisation de nos usines agroalimentaires, nous n’aurions pas pu boucler le financement pour installer la fibre optique dans les villes moyennes et les territoires ruraux. L’Union européenne est présente dans nos lycées, nos universités, nos laboratoires, elle accompagne notre politique d’innovation et de formation. L’Union est aussi le premier financeur des politiques de la pêche et de l’agriculture, filières majeures et emblématiques de la Bretagne.
Ainsi, comme président de Région, au-delà des débats nationaux actuels, parfois éloignés des sujets européens, j’attends des engagements de la part de toutes celles et ceux qui sont candidats, de toutes celles et ceux qui seront députés européens.
Les candidats bretons à cette élection, dont certains appartiennent à mon exécutif régional, le savent. J’attends d’eux des engagements forts pour le projet européen mais aussi pour les grands sujets bretons, pour faire avancer le progrès social, pour accélérer les transitions écologiques et pour, enfin, faire émerger une Europe des Régions, indispensable devant la diversité des territoires, identités et cultures en Europe et notamment des régions périphériques dont la Bretagne fait partie. Tous, ils me trouveront à leurs côtés, inlassablement, pour mener tous ces combats. Nos convictions communes sont la force de notre majorité composite.
 



Partager Publier sur twitter