Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
dimanche 8 décembre
Brest, ville résiliente au climat
Le projet de lutte contre la précarité énergétique de Brest métropole, soutenue par l’appel à projet Climate Active Neighbourhoods (CAN), a remporté le 10 octobre le RegioStars Award de la commission européenne. Cette distinction souligne l’excellence et l’innovation en matière de développement régional, dans la catégorie « Développement urbain : bâtir des villes résilientes au climat ». 
Le projet Climate Active Neighbourhoods a pour objectif de permettre une réduction des émissions de carbone dans les quartiers défavorisés. Ce projet, auquel participent Brest, mais aussi Plymouth, Essen ou Liège, s’appuie sur des initiatives citoyennes et les dynamiques de proximité pour permettre aux autorités locales de bâtir des stratégies bas-carbone plus efficaces. Pour y parvenir le projet développe des approches participatives, de nouveaux modes de gouvernance, un partage des responsabilités entre citoyens, associations, institutions et élus, ainsi que des modes de financement innovants. 
« Au-delà de cette distinction, c’est une dynamique autour de la question de l’énergie qui s’est enclenchée avec une prise de conscience des ménages les plus fragiles de leurs pouvoirs d’agir en faveur de la réduction de leurs factures, mais aussi en faveur de la réduction de l’empreinte énergétique de Brest. Nous allons poursuivre nos efforts pour une ville résiliente, inclusive et durable prenant soin de tous », a souligné François Cuillandre, président de Brest métropole et maire de Brest. 
Brest métropole, pionnière pour la gestion durable et responsable de l’énergie, mise depuis de nombreuses années sur la diversification des sources d’énergie et la maîtrise de la consommation. Pour étendre et renforcer les actions mises en oeuvre à l’échelle locale dans le domaine de la précarité énergétique, sur les quartiers prioritaires de renouvellement urbain (haut de Jaurès, Bellevue et Recouvrance), la collectivité a obtenu en 2016 un soutien de l’Europe dans le cadre de l’appel à projet Climate Active Neighbourhoods (CAN). 
Trois ans après, les résultats sont là : les trois quartiers ont lancé une dynamique de réduction de leur empreinte énergétique. Comment ? En donnant des conseils aux habitants pour limiter leur consommation d’eau ou d’électricité. Il suffit parfois d’un réducteur de pression pour réaliser d’importantes économies. Plus de 12 700 m3 d’eau et 154 822 kWh d’électricité ont été économisés, soit l’équivalent de cinq piscines olympiques et la consommation électrique de trente personnes par an. Cela correspond à une économie de 80 000 euros et une réduction de 118 kgs d’émission de CO2 par ménage et par an.
 
Article publié dans le Cap Finistère n°1285 du 18 octobre 2019
 



Partager Publier sur twitter