Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > vie du parti
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
jeudi 6 août
Bloavez mad !
Ce n’est pas parce que nous traversons une période difficile qu’il faut baisser les bras. Au contraire, c’est précisément parce que la gauche et le PS vivent un moment troublé que les socialistes bretons doivent se retrousser les manches. Voilà en substance la teneur des voeux que le président du Conseil régional, Loïg Chesnais-Girard, a adressé aux socialistes bretons à la fin du mois janvier. 
Pour le président du Conseil régional, « nous avons la chance de militer dans une région où les socialistes sont encore actifs et nombreux ». Fort de son expérience, il peut attester que « sillonnant la Bretagne chaque semaine, je sais que nous avons la chance d’avoir des élus locaux qui savent, sans compter, travailler ensemble pour l’intérêt général. Discutant avec d’autres présidents de région, je mesure combien la Bretagne est atypique et a su préserver son identité en même temps que son ouverture aux autres ». 
Le président du Conseil régional considère « que nos valeurs ont encore et peut-être encore plus de sens aujourd’hui qu’elles n’en ont jamais eu. Les mots solidarité, environnement, différenciation, respect, progrès social, expérimentation vont devenir des incontournables pour relancer notre République ». Pour 2019, Loïg Chesnais- Girard formule le voeu que « cette année soit celle des solidarités pour tous et du rassemblement de la gauche, car nous savons que c’est la seule issue face au populisme et aux extrêmes ». 
C’est cet état d’esprit qui prévaudra pour prendre les décisions qui s’imposeront, notamment pour faire face à l’urgence climatique : chacun devra prendre ses responsabilités pour engager des « ruptures négociées » et inventer un nouveau modèle de développement. 
Dans le Finistère, le Premier secrétaire fédéral a aussi présenté ses voeux à l’occasion du Conseil fédéral qui s’est tenu le 26 janvier. Lui aussi a appelé à la nécessaire union de la gauche, indispensable pour relever les défis sociaux, climatiques ou démocratiques, auxquels l’ensemble des Européens est confronté. Mais le Premier secrétaire fédéral du Finistère a aussi particulièrement insisté sur la clarification de notre ligne politique : les socialistes se situent résolument dans l’opposition au gouvernement actuel et, dans la perspective des élections à venir, aucun accord avec la République en Marche n’est envisageable. 
Unis, solidaires et clairs sur leur projet et leurs alliances, les socialistes bretons peuvent envisager l’année 2019 avec détermination.
 
Article publié dans le Cap Finistère n°1257 du 8 février 2019
 



Partager Publier sur twitter