Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
jeudi 6 août
Antisémitisme : ça suffit !
En prenant l’initiative d’appeler l’ensemble des partis démocratiques à se retrouver pour dénoncer et refuser l’antisémitisme, le Parti Socialiste, tant au niveau national que départemental, a voulu provoquer une prise de conscience indispensable. « L’ampleur de la mobilisation citoyenne démontre que nous avons eu raison de prendre cette initiative », se félicitait Yohann Nédélec, le 19 février.
Cette mobilisation s’est faite dans un esprit unitaire. À Brest, c’est Frédérique Ronot, présidente du comité Brest métropole de la Ligue des Droits de l’Homme, qui a pris la parole, au nom de l’ensemble des organisations qui appelaient à ce rassemblement, avec un seul mot d’ordre qui doit rassembler l’ensemble des Républicains : ne laissons pas l’antisémitisme relever la tête !
« 13 ans après l’assassinat ignoble d’Ilan Halimi, l’antisémitisme se manifeste pour ce qu’il est : lâche, ignoble, dangereux. Le 13 février 2006, il y a treize ans, on retrouvait le corps sans vie et sauvagement mutilé d’un jeune homme assassiné, après quatorze jours de torture, pour la seule raison qu’il était juif », a rappelé Frédérique Ronot. (…)
« Qu’ils s’expriment sur les murs, dans les rues ou sur les réseaux, la haine et l’encouragement à passer à l’acte sont intolérables car le danger est réel. Laisser faire, banaliser, c’est accepter que chacun d’entre nous puisse être menacé, insulté, agressé voire tué en raison de sa religion, de ce qu’il est, de ce qu’il est supposé être. Ne laissons pas l’antisémitisme redresser la tête. 
Agir contre tous les préjugés, les révisionnistes, les phantasmes complotistes. Éviter les replis communautaires, obscurantistes passe donc par un effort significatif en terme de vigilance, d’intervention en milieu scolaire, de promotion de la mémoire et de sensibilisation partout, pour toutes et pour tous. La responsabilité des éditeurs et des diffuseurs est également à interpeller. Parce que cette mobilisation générale, que la Ligue des Droits de l’Homme appelle de ses voeux, est une mobilisation pour la liberté de tous et de chacun, elle exclut toute instrumentalisation au service de telle ou telle considération, de tactique politicienne d’une quelconque volonté de limitation des libertés publiques. La Ligue des Droits de l’Homme poursuivra inlassablement son action dans ce sens. C’est le combat commun de toutes celles et de tous ceux qui s’attachent à faire vivre au quotidien l’idéal républicain de la fraternité, de l’égalité et de la liberté. Ne laissons pas l’antisémitisme relever la tête. »
L’immense majorité des Français a montré, le 19 février, sa détermination à refuser l’antisémitisme. Au gouver­nement, maintenant, de prendre des mesures fortes pour bien montrer que l’antisémitisme, ce n’est pas la France.
À l’issue de ce rassemblement, la chorale Peuple et chansons a interprété Nuit et brouillard de Jean Ferrat.
 
Article publié dans le cap Finistère n°1260 du 1er mars 2019



Partager Publier sur twitter