Accueil > Actualités de la fédération > articles cap Finistère > articles
LES BLOGS
SOCIALISTES
Tous les blogs
RECHERCHE
dimanche 15 décembre
2019 : Année de l’environnement
 
 
 
 
 Dans le cadre de l’Année de l’environnement et des 50 ans du Parc Naturel Régional d’Armorique (PNRA), le Conseil départemental du Finistère organise, le 28 septembre, une journée de conférences et de débats autour des grands enjeux auxquels nous sommes confrontés : le changement climatique, l’érosion de la biodiversité et les territoires en transition. Et quel meilleur site pour évoquer ces enjeux que le domaine de Menez Meur à Hanvec ?
Cet évènement sera l’occasion d’échanger avec des experts, de recenser les initiatives et les outils existants sur nos territoires et surtout d’inscrire, concrètement, les engagements dans les transitions environnementales, des collectivités, des associations mais aussi des Finistériennes et des Finistériens qui ont à coeur de préserver leur cadre de vie exceptionnel. 
Le changement climatique est en cours et le Finistère, avec ses 1 200 km de côtes, n’est pas épargné. Car, la montée du niveau de la mer sera l’une des conséquences du réchauffement de l’atmosphère. Laurent Bopp, océanographe et climatologue, directeur de Recherche CNRS, animera une conférence pour faire le point sur les prévisions scientifiques mais aussi pour indiquer comment limiter les impacts sur notre littoral. 
Le changement climatique se traduit aussi par une érosion de la biodiversité. Cela touche autant la faune que la flore. Ces écosystèmes, fragiles et complexes, nous rendent chaque jour des services innombrables et vitaux pour la régénération des sols ou la qualité de l’air et de l’eau. Mais la disparition de plantes, d’animaux ou d’insectes n’est pas une fatalité. Il est possible de les protéger comme l’expliquera Gilles Boeuf : spécialiste de physiologie environnementale et de biodiversité, biologiste, professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, ancien président du Muséum national d’Histoire naturelle.
Autre expert, Rob Hopkins, initiateur du mouvement international Villes en transition, expliquera comment les citoyens et les citoyennes peuvent se préparer concrètement aux conséquences du changement climatique. Aujourd’hui, plus 2 000 initiatives de transition sont recensées dans le monde, dans 50 pays, dont 150 en France. Il échangera avec divers acteurs associatifs et institutionnels du territoire ainsi qu’avec le groupe de réflexion Jeunes en Finistère, associé depuis cette année dans les phases d’évolution des politiques départementales. Les travaux de ce groupe, réunissant 200 jeunes, portent en 2019 sur la pauvreté, la mobilité et les enjeux environnementaux.
En parallèle de ces rencontres, les Finistériennes et les Finistériens trouveront sur le domaine de Menez Meur à Hanvec de nombreux stands présentant le PNRA et plusieurs initiatives permettant de favoriser le covoiturage ou l’usage du vélo.
 
Article publié dans le Cap Finistère n°1282 du 27 septembre 2019
 



Partager Publier sur twitter